Comment décrédibiliser des témoins

Dans le dossier judiciaire il y a de nombreux témoins qui affirment que Wissam a subi des violences policières. Certains de ces témoins reconnaissent l'heure, le nombre de véhicules, les caractéristiques physiques de certains policiers, ils ne peuvent pas tous mentir et le corps de Wissam témoignait de violences forcément réalisées en quelques minutes.

Un seul témoin qui témoigne par téléphone affirme qu'il a été placé dans le coffre. Ce qui n'est pas possible, l'espace étant insuffisant. Ce témoin qui ne voulait pas témoigner à la base, qui a été joint par téléphone, n'aurait jamais dû apparaître dans le dossier judiciaire mais la police des polices trop contente de décrédibiliser les témoins a sauté sur l'occasion. La fameuse police des polices qui serait incorruptible ... Il y a toujours dans n'importe lequel des évènements des éléments confus et ça qui mieux que la police et la justice devraient être censées le savoir ?

Depuis, les assassins de Wissam et leurs complices affirment que l'ensemble des témoins disent n'importe quoi parce qu'un témoin et un seul, qui a témoigné de manière officieuse pour l'histoire du coffre.

Encore une fois, la manière de traiter les témoins montrent des traits de caractères profondément ancrés dans les institutions : l'hypocrisie et l'esprit manichéen. Avec eux, les choses sont blancs ou noirs, l'ensemble des témoins mentent ou l'ensemble des témoins disent la vérité.

commentaires

Haut de page