Disparition des fractures aux cotes

"Lors d’une conférence de presse vendredi, le procureur de la République de Clermont-Ferrand a expliqué que l’homme portait des traces de violences inexpliquées. Fractures aux côtes et lésions autour du cou, selon le parquet." http://www.liberation.fr/societe/2012/01/10/clermont-l-interpelle-du-nouvel-an-est-mort_787190

Disparition des fractures aux cotes

*******Abracadabra ******

Plus de fractures aux cotes.

Vite un expert judiciaire pour nous expliquer qu'il s'agissait en réalité d'une erreur !

commentaires

Haut de page