De la bienveillance

Alors que la juge Mindy Glazer lui indique que pour sa libération, la caution est fixée à 43 000 dollars, elle lui pose la question qui tue :

- « M. Booth, je voudrais vous poser une question. Avez-vous fréquenté le collège Nautilus ? »

Il lève les yeux pour bien regarder la juge. Aussitôt, à son tour, il la reconnaît.

La juge, poursuit:
- «Je suis désolé de vous voir là, je me demandais toujours ce que vous étiez devenu monsieur. En milieu scolaire, vous étiez le plus beau gosse, le meilleur à l’école. Je jouais au football avec vous. Que penseront les jeunes ? Je suis tellement désolé de vous voir dans cet état M. Booth. J’espère que, vous changerez vos mauvaises habitudes. Bonne chance à vous. Ce qui est triste c’est de voir ce que nous sommes devenus à nos âges. Bonne chance à vous, monsieur, je l’espère vraiment, que vous serez en mesure de sortir de ce pétrin et de mener une vie saine ».

Ce n'est plus de la haine pavlovienne que l'on peut lire sur son visage mais du regret. La juge ne traite pas l'affaire comme une caissière de supermarché traiterait des articles mais elle fait preuve d'empathie, tout en faisant preuve de rigueur et de justesse. Les théoriciens du changement, diraient qu'elle pratique les 3 dimensions nécessaires au changement c'est à dire : l'inclusion, le controle et l'ouverture.

L'institution n'est pas là pour le détruire mais pour l'inciter à se réformer.

Nul doute que les mots du juge résonneront dans son coeur et qu'elle a fait mouche.

On les voit déjà les thuriféraires made in Valls ou made in Sarkozy, crier haro sur le laxisme ... Le véritable laxisme c'est de se comporter de manière inefficace. C'est d'apporter un problème plutôt qu'une solution à un problème et de provoquer un effet cascade.

Evidemment les fonctionnaires de la justice et de la police, ne peuvent pas connaitre toutes les personnes mais ils peuvent tous être bienfaisants et miséricordieux, tout en étant rigoureux et justes. Lorsque ces différents aspects sont réunis alors les institutions se révèlent être efficaces et utiles à la société.

Il n'y a qu'ainsi qu'ils pourraient inciter au changement plutôt qu'à la destruction et à la confrontation (si c'est reellement ce qu'ils cherchent).

C'est ça la bienveillance :)

commentaires

Haut de page