« No Pasaran ! », retour sur une journée de mobilisation contre le racisme et les violences policières à Béziers

« No Pasaran ! », retour sur une journée de mobilisation contre le racisme et les violences policières à Béziers

http://scalp34.wordpress.com/2015/07/05/no-pasaran-retour-sur-une-journee-de-mobilisation-contre-le-racisme-et-les-violences-policieres-a-beziers/

Samedi 4 juillet 2015, une journée contre le racisme et les violences policières était organisée à Béziers (34) par la CNT-AIT 34, le SCALP – No Pasaran 34, la Cloch’Arts, le collectif « Urgence Notre Police Assassine » et l’Action Antifasciste Marseille.


Deux jours avant que le maire de Béziers, Robert Ménard, ne fasse une cérémonie d’hommage devant la stèle de l’OAS, une ancienne organisation terroriste d’extrême-droite, fondée par des partisans de l’Algérie Française, une quarantaine de bitterois, soutenus par des militants venus de Perpignan et Montpellier, se sont rassemblés afin de dénoncer la falsification historique à laquelle se livre le maire d’extrême-droite, et rappeler, alors que la police municipale se voit désormais dotée d’armes à feu, que les crimes policiers se multiplient en France ces dernières années.

En fin d’après midi, un débat sur les violences policières à eu lieu en présence de Farid El Yamni, co-fondateur du collectif Urgence Notre Police Assassine, et frère du jeune Wissam, tué par des policiers à Clermont-Ferrand en 2012. Ce débat a été l’occasion de revenir sur le processus habituel entourant les crimes policiers en France, où la justice et le gouvernement soutiennent systématiquement une police dont ils ne peuvent se passer, puis d’aborder les perspectives et enjeux des mobilisations contre les crimes et violences d’État.

La journée s’est ensuite conclue par la projection du documentaire antifasciste « Acta Non Verba », qui affirme la nécessité de réinvestir le terrain des luttes sociales et de la solidarité concrète.

commentaires

Haut de page