Brecht

Brecht

"Si j'ai épousé la lutte, c'est que j'ai vu de quel côté est l'humanité.


Derrière, les tombes fleuries des camarades tombé.e.s,


Devant, tout ce que l'on pourra glaner.


Des sourires, des pleurs et de la justice,


Des cris, des flammes et un grand arbre,


Construire et détruire, toujours.


Vivre avec l'amour. Toujours.


Je veux qu'on laisse vivre les tritons marbrés et les humains,

Je veux tout pour tout le monde,

Je veux vivre et mourir en émancipant les autres,


Et je veux me faire émanciper.


Et je veux partager.


Je veux être.


Être un nous.



« Nos défaites d'aujourd'hui ne prouvent rien, si ce n'est que nous sommes trop peu dans la lutte contre l'infamie, et de ceux qui nous regardent en spectateurs, nous attendons qu'au moins, ils aient honte. Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu.»

Brecht"

commentaires

Haut de page