L'Ocytocine et la clé de la liberté

L'Ocytocine et la clé de la liberté

Mais qu'est que c'est que ça ?

Voici la formule chimique de l'ocytocine. L'hormone de l'attachement.

Quel est le rapport entre l'ocytocine et la lutte contre les violences policières ?

Apparemment il n'y en a pas et pourtant ...

Elle n'explique pas tout mais elle n'explique pas rien non plus.

Cette hormone dure dans des conditions normales 3 ans et peut expliquer certaines tendances à la résistance au changement.

Nous entrons dans une période très importante. Celle où d'autres paradigmes et d'autres graines que l'on a planté peuvent enfin germer mais là où également les personnes qui étaient impliquées émotionellement peuvent passer à autre chose.

C'est la raison pour laquelle il ne faut pas simplement avancer par l'affect mais également par la raison afin de ne pas dépendre simplement de ses humeurs.

Il nous faut aiguiser notre logos.

L'Ocytocine et la clé de la liberté

De la même manière que celui qui a perdu ses clés dans sa chambre est sur de les retrouver s'il est endurant et persiste à les rechercher.

Le monde a beaucoup plus été changé par des endurants que par des intelligeants.

Celui qui est victime d'une injustice doit être convaincu qu'un jour ou l'autre les clés de la liberté seront trouvées par quelqu'un, peut être pas par lui mais qu'importe.

Tôt ou tard les clés de la liberté seront découvertes parce que le monde tend naturellement vers plus de Justice, maintenir un système injuste demande de l'effort permanent et n'est permanent que le changement.

Ceux qui étaient victimes de l'injustice des rois doivent se réjouir aujourd'hui de voir la fin des tyrannies et pourtant c'était pendant longtemps un système que personne pensait pouvoir être remplacé.

De la même manière, ceux qui ont été victimes de l'injustice des violences policières ou d'autres injustice doivent se persuader que ces injustices ne dureront pas éternellement. Un autre système plus juste naitra et ça ne sera que Justice.

Continuons à rechercher les clés, même humiliés, même meurtris, avec notre coeur et notre raison comme boussoles.

Demain, on nous remerciera.

commentaires

Haut de page