Bien sûr que non

Bien sûr que non

Est ce qu'un individu qui est négatif au test de cocaïne peut mourir de cocaïne ?

Bien sûr que non.

De la même manière, qu'il ne peut pas exister de coma éthylique si la personne n'est pas sous emprise d'alcool, il ne peut pas exister de coma provoqué par la cocaïne si la personne n'est pas sous l'emprise de cocaïne.

Est ce qu'un individu qui n'a pas la moindre lésion cardiaque, même microscopique peut mourir d'un arrêt purement d'origine cardiaque ?

Bien sûr que non.

Il ne peut pas exister d'arrêt d'origine cardiaque s'il n'y a aucune lésion cardiaque.

Est ce le rôle d'un expert judiciaire d'affirmer les choses sans élément, ni argumentation ?

Bien sûr que non.

Il ne peut pas affirmer ce qu'il ne peut démontrer. Un expert judiciaire ne doit pas abuser de son statut d'experts pour affirmer sans démonstration. Ce n'est pas le but d'une expertise.

Est ce le rôle de la justice de valider des expertises qui ne sont qu'un concentré de verbiage ?

Bien sûr que non.

Le rôle d'une expertise est d'allier les éléments objectifs et les règles scientifiques pour arriver à une conclusion qui ne peut être contredite.

Est ce que les experts ont apporté des éléments objectifs pouvant invalider d'autres causes de la mort d'origine traumatique ?

Bien sûr que non.

Il y a d'autres éléments qui pourraient permettre d'expliquer d'autres causes possibles de la mort. Il y a une fracture du plancher orbitale qui peut provoquer un arrêt cardiaque. Il y a des marques de strangulation et une compression de la carotide (selon le premier médecin légiste).

Nos droits sont ils respectés ?

Bien sûr que non.

Doit on accepter sans sourciller, poliment, que ceux qui sont censés nous protéger des autres et de nous-mêmes un jour de fête torturent et assassinent impunément et voir ensuite que ceux qui doivent faire la vérité la travestir et ajouter de l'injustice à l'injustice à répétition comme si nos vies et nos droits étaient inutiles ?

Bien sûr que non.

Wissam on t'oublie pas, on ne pardonne pas !

commentaires

Haut de page