L'effet Pygmalion

L'effet Pygmalion

L'effet Pygmalion (ou effet Rosenthal & Jacobson) est une prophétie autoréalisatrice qui provoque une amélioration des performances d'un sujet ou une dégradation, en fonction du degré de croyance en sa réussite ou de son échec venant d'une autorité ou de son environnement.

En pensant que quelqu'un possède une caractéristique, nous changeons notre propre attitude vis-à-vis de cette personne, et l'influençons de telle sorte qu'il va effectivement acquérir cette caractéristique ou l'exprimer de plus flagrante façon.

Rosenthal a découvert l'effet Pygmalion en réalisant l'expérience suivante :

Il s’agissait de tester la capacité des rats à traverser un labyrinthe.

Il a expliqué à des étudiants dont il était le professeur, et qu’il faisait travailler, que pour les besoins d’une expérience, il avait sélectionné deux populations de rats, de vulgaires rats et des rats d’une lignée très intelligente.

En réalité, tous les rats étaient des rats provenant de la même parenté

Les rats désignés aux étudiants comme les plus intelligents réussirent à traverser le labyrinthe plus vite que les autres !

Après analyse, il s'avère que les étudiants qui croyaient que leurs rats étaient particulièrement intelligents leur ont manifesté de la sympathie, de la chaleur, de l'amitié, et inversement.

L'expérience est ensuite retentée avec des enfants.

En début d'année, Rosenthal et Jacobson s’arrangent pour que des enseignants prennent connaissance de faux résultats de QI.

Le résultat de l'expérience démontre qu'une année après la divulgation des faux résultats de QI, les personnes surévalués se sont comportés comme les rats de fausse lignée très intelligente.

commentaires

Haut de page