Toujours le même capitaine de police

Parmi les 25 policiers présents lors de l'arrestation de Wissam le jour de l'an, le plus gradé était un capitaine de police qui a certainement donné des ordres aux policiers qui ont transporté Wissam au commissariat avant qu'il ne tombe dans le coma.

Alors qu'il devait lui même se prêter au test d'alcoolémie, le capitaine s'auto-administrera la supervision des faux tests et il mentionnera par un procès verbal dont il sera l'auteur et qui ne sera que la seule preuve que les policiers sont négatifs au test d'alcoolémie.

On retrouve le capitaine de police dans cette vidéo donnant l'ordre de charger des manifestants devant une mairie alors qu'ils lèvent pourtant les bras et qu'ils sont inoffensifs et surtout sur la voie publique.

Il avait pourtant été également rappelé, lors de la commission d'enquête parlementaire ayant suivi la mort de Rémi Fraisse à Sivens, que les TASERS sont interdits dans les missions de maintien de l'ordre.

Admirez le coup de poing à la 36ème seconde sur un individu à terre

Mais vous pensez que ce capitaine de police, multi-récidiviste, connu pour sa délinquance, détesté de ses propres hommes, utilisant parfois les policiers à de viles fins, qui se croit toujours dans l'armée respecte la loi ?

Quand on se sent au dessus des lois et que l'on nous autorise tout, on se croit tout permis et le pire c'est qu'il aura certainement des félicitations pour ses actions.

commentaires

Luis 08/05/2016 16:27

Ce n''est certes pas fondamental ici, mais, au risque de me répéter, il y a une grosse bourde à corriger dans le propos. Au risque de partir sur une fausse piste s'agirait donc de le faire savoir le plus largement possible ;-) . Le Taser n'est malheureusement pas interdit aux policiers nationaux dans le cadre de leur mission (mais réglementé ...). Ce n'est certes pas ou plus le cas des municipaux. La confusion vient peut-être de là et du fait qu'à l'époque nombreux, y compris le député Mamère, portaient depuis des lustres cette revendication. Quelques liens à la suite à consulter pour ne pas répéter cette erreur : https://fr.wikipedia.org/wiki/Pistolet_à_impulsion_électrique#France ; http://www.raidh.org/RAIDH-se-rejouit-de-l-interdiction ; http://www.lepoint.fr/politique/mort-de-remi-fraisse-une-commission-parlementaire-sur-le-maintien-de-l-ordre-03-12-2014-1886652_20.php ; par ailleurs , le défenseur des droits continue d'ailleurs d'alerter sur son utilisation ainsi que celle du flash-ball : http://www.defenseurdesdroits.fr/decisions/ddd/DDD_DEC_MDS-2015-147.pdf .

Haut de page