Affaire El-Yamni: rassemblement à Clermont-Ferrand un mois après son décès

http://www.adive.fr/blog/wp-content/uploads/2011/12/Le-parisien-logo.jpg

 

Affaire El-Yamni: rassemblement à Clermont-Ferrand un mois après son décès

 

Cent quarante à cent cinquante personnes, selon la police, se sont rassemblées samedi après-midi devant le commissariat de Clermont-Ferrand, un mois après le décès de Wissam El-Yamni, qui avait été interpellé de façon mouvementée la nuit de la Saint-Sylvestre.


Ce sit-in s'est déroulé dans le calme, malgré des slogans hostiles à la police.


Des membres du comité " et Vérité pour Wissam", organisateur de la , ainsi que de la famille de Wissam El-Yamni et ses avocats ont été reçus par le directeur départemental de la sécurité publique. 


"La famille voulait des excuses, ils ont reçu des condoléances", selon Me Jean-Louis Borie, de l'épouse de la victime. 


Le corps de Wissam El-Yamni, qui fait l'objet d'examens complémentaires, n'a pas encore été rendu à la famille.


Le jeune homme de 30 ans est mort le 9 janvier, neuf jours après être tombé dans le coma à la suite d'un malaise cardiaque lors de son interpellation à Clermont-Ferrand. L'affaire avait provoqué plusieurs nuits de tension dans la ville et une forte colère contre la police.


Une information judiciaire pour "violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner par personne dépositaire de l'autorité publique" a été ouverte. Les deux policiers visés sont toujours en congés et n'ont pas été suspendus à ce stade. 


L'Inspection générale de la police nationale (IGPN) a mis en cause une immobilisation irrégulière, appelée "pliage", employée par les policiers lors du transport du jeune homme au commissariat.


Le comité "Justice et Vérité pour Wissam" entend poursuivre sa mobilisation et lutter de façon générale "contre les violences policières". Il édite un journal, organise des réunions et prévoit diverses actions dont la création d'une place "Wissam El-Yamni, décédé suite à des violences policières le 1er janvier 2012", samedi prochain dans le quartier de la Gauthière où s'était déroulée son interpellation.

commentaires

Haut de page