IL N'Y AURA PLUS DE MAIN TENDUE

main-tendue.jpg

Lorsque la gentillesse est vue comme une faiblesse

Lorsque le silence est perçu comme un désintérêt

Lorsque l'on s'infiltre dans la moindre faille pour mieux se cacher

Lorsque l'on fuit le reflet de son propre visage

Lorsque l'égalité n'est pas respectée

Lorsque la fraternité a un périmètre limité

Lorsque la fuite remplace la responsabilité

Lorsque les droits oublient les devoirs

Lorsque l'on cherche des excuses à l'innommable

Lorsque la réputation se construit sur l'hypocrisie

Lorsque le manichéisme oublie la complexité de l'humain

Lorsque l'on catégorise les hommes en bons ou mauvais

Lorsque les jugements sur les êtres remplacent ceux sur les actes

Lorsqu'un acte suffit à qualifier toute une existence

Lorsque les moyens ne sont pas utilisés équitablement

Lorsque le regard ne se porte pas sur les douleurs

Lorsque les cris ne sont pas entendus

Lorsque les privilèges deviennent des armes nocives

Lorsque l'empathie vis à vis des assassins est supérieure à celle vis à vis des victimes

Lorsque l'omission vient enterrer la vérité

Lorsque l’intelligence est utilisée à de de viles fins

Lorsque des postes sont garantis à ceux qui crachent sur les libertés

Lorsque l’intérêt l'emporte sur la morale

Lorsque l'individu s'efface devant la fonction

Lorsque le groupe enivre et détruit la conscience individuelle

Lorsque le mépris remplace le respect

Lorsqu'on se comporte comme un barbare et que l'on se fait passer pour un bon samaritain

Lorsque les voix de la raison ne sont pas entendues

Lorsque des carrières se construisent sur le sang

Lorsque des vies valent plus que d'autres

Lorsque les larmes des mères sont ignorées

Lorsque l'on ne sait plus punir ce qui est punissable

Lorsque l'on se cache plutôt que de refuser

Lorsque le système étouffe et s'étouffe

Lorsque ces "lorsque" deviennent systématiques et perdurent invariablement dans le temps

ALORS IL NE PEUT PLUS EXISTER DE MAIN TENDUE IL N'Y AURA PLUS DE MAIN TENDUE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article