La jeunesse

 

 

fac.jpg

 

(Photo prise aujourdhui lors du forum interfac contre les violences policières, à Tolbiac)

L'avenir c'est la jeunesse, c'est sur elle que repose notre espoir.

Ceux qui nous gouvernent ont perdu leurs rêves d'enfants, ils sont déphasés de plusieurs décennies de la réalité, trop proches des anciens et trop éloignés des contemporains.

La jeunesse, porte en elle les moyens d'améliorer les choses parce qu'elle n'est pas corrompue par ses certitudes et ses habitudes et parce qu'elle n'a que sa spontanéité à offrir pour mettre rapidement en oeuvre ce qu'elle désire.

La jeunesse connait la démission de ses ainés, elle propose un autre chemin à suivre et si on l'écoute, la société récupéra le sextuple de ce qu'elle aura investi.

Cette jeunesse qui est de plus en plus ouverte, de plus en plus instruite, de plus en plus consciente mais aussi de plus en plus inquiète, il faut en prendre soin parce qu'elle est aussi de plus en plus fragile.

Il faut surtout lui faire confiance et l'aider à croitre pour qu'elle devienne notre plus grande fierté, qu'elle dépasse les défaites de ses ainés.

A la question "Que dire à un jeune de 20 ans" quelqu'un répondait : "je lui dirai que de toutes les vertus la plus importante, parce qu’elle est la motrice de toutes les autres et qu’elle est nécessaire à l’exercice des autres, de toutes les vertus, la plus importante me paraît être le courage, les courages, et surtout celui dont on ne parle pas et qui consiste à être fidèle à ses rêves de jeunesse. Et pratiquer ce courage, ces courages, c’est peut-être cela «L’Honneur de Vivre»"'

Qu'elle soit heureuse de vivre !

Qu'elle prenne toute sa place dans la société !

 

 

 

commentaires

Haut de page