Liste des films retenus pour la diffusion le Vendredi 15 Mars à 20h Salle Poly


sauvequipeutlecourtmetrage.jpg

 

logo-traces-de-vie_large.jpg

logo-itsra.jpg

Un grand merci au festival du court métrage de Clermont-Ferrand, à l'ISTRA, à Traces de vies-Festival du film documentaire, aux réalisateurs et aux ayants droits pour leurs aides dans la diffusion de ces films dans le cadre de la journée internationale des violences policières. Voici la liste des films pour le Vendredi 15 Mars :

  • "Justice pour Lamba" film de Bonny Judicaël Anoma

Le 24 avril 2008, une voiture de police se fait attaquer à coup de jets de pierres au quartier de la Fontaine (Seine Saint-Denis). Deux semaines après, dans ce même quartier, Lamba Soukouna se fait agresser par la police.

justicepourlambda.jpg

  • "Une vie", film d'Emmanuel Bellegarde

Inspiré du travail d’improvisation de Yona Friedman, ce film d’animation réalisé en ruban adhésif fait le portrait d’un homme qui a vécu dans la marge et qui en a subi les conséquences.

unevie.jpg

 

  • "Place de la paix" film de Valencia Marino

Comment la vie d'un simple citoyen a changé, un jour, à cause de l'apparence de son visage.

 

placedelapaix.jpg

  • "Still" film de Laura Waddington 

still.jpg

"I wanted to draw the audience's attention to the "climate of impunity" within the French police force, described by Amnesty International. More and more, people who complain or speak out about police violence are being charged with defamation or "outrage et rébellion." This has come to apply to reporters and artists too." Laura Waddington

  • "L'art délicat de la matraque" film de Jean-Gabriel PERIOT

Des images en noir et blancs issues de l’actualité d’hier et d’aujourd’hui, d’ici et d’ailleurs montrent des manifestants révoltés face à une police peu conciliante. Soudain, les deux entités se rapprochent comme aimantées, se confrontent et se jugent. L’espace d’un instant, l’affrontement ressemble à une parade minutieusement chorégraphiée, à une danse sociale hautement codifiée. Peuple et pouvoir semblent s’unir mais une frontière quasi invisible les sépare, une ligne de démarcation qui s’agrandit à mesure que les électrons libres s’agitent et se révoltent. Dans les interstices de cette faille s’engouffrent la violence et la barbarie commises en toute impunité.

art-de-licat-de-la-matraque-l-de-Jean-Gabriel-PE-RIOT1.jpg

Merci de nous contacter au 06 63 93 62 98 si vous souhaitez nous aider à afficher les affiches annonçant l'évènement :

Affiche-15-mars--Version-4-avec-logos-.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article