Sisyphe

sisyphe.jpg

Pour avoir osé défier les dieux, Sisyphe fut condamné à faire rouler éternellement, dans le Tartare, jusqu'en haut d'une colline un rocher qui en redescendait chaque fois avant de parvenir au sommet.



Contrairement à Sisyphe, condamné à hisser au haut de la colline le rocher qui sans cesse la dévale, pour éternellement recommencer, ici nous ne revenons pas au point de départ. Notre montagne, certes, ne cesse de monter, mais nous avançons toujours plus haut. Ce qui nous différencie encore de Sisyphe, c'est que notre piste change à chaque tournant, nous réserve des surprises et toujours une aventure nouvelle, Parfois nous retombons en arrière et nous nous sentons pris de découragement, mais cela ne signifie pas que nous n'avançons pas. C'est au contraire cela, la vraie nature de la vie, une ascension. La résolution d'un problème en crée un autre, qui naîtra de circonstances qu'on n'imagine pas aujourd'hui.

La poursuite du bonheur n'a pas de fin et le bonheur est dans la quête. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article