Par tous les moyens nécessaires

par cjvpourwissam

Par tous les moyens nécessaires

“Nous déclarons notre droit sur cette terre, à être des êtres humains, à être respectés en
tant qu’êtres humains, à accéder aux droits des êtres humains dans cette société, sur cette terre, en ce jour, et nous comptons le mettre en oeuvre par tous les moyens nécessaires.”

Malcolm X

Voir les commentaires

De la dictature à la démocratie

par cjvpourwissam

De la dictature à la démocratie

Comment détruire une dictature et éviter qu'une nouvelle ne vienne la remplacer ?

http://www.aeinstein.org/wp-content/uploads/2013/09/FDTD_French.pdf

Voir les commentaires

Les politiques sont à côté de la plaque

par cjvpourwissam

Les politiques sont à côté de la plaque

Les politiques sont à côté de la plaque merci Nacira d'avoir élevé le débat http://medias.france24.com/fr/vod/2015/10/26/FRAN151026-1932-Live_CS.mp4

Voir les commentaires

Merci les amis

par cjvpourwissam

Voir les commentaires

Rosa Parks

par cjvpourwissam

Rosa Parks

Non Rosa Parks ne s'est pas totalement éteinte jour pour jour il y a 10 ans.

Le combustible des injustices maintient les flammes de son indignation.

Désolé pour le dérangement. Nous essayons de changer le monde !

Et vous savez quoi ?

Tôt ou tard nous y arriverons !

Voir les commentaires

"Making oppression backfire"

par cjvpourwissam

"Making oppression backfire"

Le processus d'oppression policière de son propre peuple est l'outil qu'utilise les leaders d'un régime autoritaire qui ne veut pas se remettre en cause, qui croit qu'un État fort (c'est à dire fortement injuste) est positif pour le plus grand nombre. Ces personnes ne comprennent pas qu'en réalité un État fortement injuste est un État mort, parce que l'on ne peut pas manager un peuple dans la durée par la peur ou le mensonge mais justement par l'honneteté, l'enthousiasme, le courage, en étant visionnaire mais surtout par la compétence. Sinon, tot ou tard il subira le retour de flamme.

Pour combattre cette oppression le texte en pièce jointe propose différents conseils pour créer un retour de flamme.

Il faut d'abord se préparer :
- Comprendre les leviers de la peur. Etre préparé psychologiquement et émotionellement à toutes les possibilités en s'informant sur les expériences, tactiques et méthodes
- Comprendre le lien entre l'oppression et le pouvoir
- Apprendre le plus possible avec les personnes qui sont passées par là
- Développer une stratégie qui ne repose pas sur des personnes mais sur un processus
- Connaitre les détails qui pourraient se passer pour qu'ils puissent donner du courage plutôt qu'intimider lorsqu'ils arriveront

Il faut ensuite faire face à l'oppression sans peur :
- Agir rapidement et disctinctement
- Rendre publique les injustices afin de détruire la fausse image que souhaite garantir l'oppresseur
- Occuper physiquement les sièges de pouvoir
- Apporter de l'aide à ceux qui en ont besoin

Ils conseillent ensuite de capitaliser :
- Il n'y a pas un seuil de victimes acceptable, toutes les victimes comptent
- Partager l'idée que quoiqu'il arrive, il faudra aller jusqu'au bout du combat
- Faire en sorte que tout le monde soit conscient de ce qu'il se trame
- Se rappeler de ceux qui sont morts sous les coups de nos bourreaux
- Nommer individuellement les responsables afin qu'ils ne puissent jamais se cacher derrière un groupe
- Debriefer et partager ses expériences pour qu'elles puissent servir à d'autres


http://www.canvasopedia.org/images/books/mob/MOB_English_May2014.pdf?pdf=Making-Oppression-Backfire-ENG

Voir les commentaires

Les mêmes faits vus par les médias

par cjvpourwissam


http://www.leparisien.fr/chanteloup-les-vignes-78570/chanteloup-les-vignes-deux-policiers-blesses-lors-de-l-interpellation-des-dealeurs-19-10-2015-5200753.php

"

Deux hommes soupçonnés de se livrer à un vaste trafic de drogue depuis plusieurs mois, devant un local, place des Pierreuses, à Chanteloup-les-Vignes ont été interpellés, dans la nuit de vendredi à samedi, par des fonctionnaires de la Brigade anticriminalité (BAC) du commissariat de Conflans-Sainte-Honorine. Un troisième, soupçonné d’être également un membre actif du trafic, est en fuite.

Leur arrestation, au cœur du quartier de la Noé, a été mouvementée. Deux policiers ont été blessés au moment où ils tentaient de passer les menottes à l’un des dealeurs, âgé de 26 ans, sur qui ils avaient trouvé plusieurs doses de drogue. Les fonctionnaires ont même dû faire usage de leur flash-ball pour disperser un groupe d’individus hostiles qui se formait et se rapprochait d’eux au moment où ils allaient se livrer à la perquisition du local. A l’intérieur, les fonctionnaires ont d’ailleurs découvert, dissimulées, trois plaquettes de résine de cannabis prédécoupées, pour un poids total de 387 g. Les officiers de la brigade de sûreté urbaine (BSU) ont également mis la main sur une somme de 2 500 € en espèces, ainsi que sur du matériel servant à faire de la revente.

Les deux policiers blessés ont été emmenés au centre hospitalier de Poissy. L’un présentait une entorse à la cheville gauche ; son collègue des douleurs au visage avec suspicion d’une dent cassée. Ils se sont vus délivrer une dizaine de jours d’Incapacité Temporaire de Travail (ITT). Les deux mis en cause ont été placés en garde à vue. L’enquête se poursuit pour trouver leur complice."

Voir les commentaires

Ca change de BFM TV

par cjvpourwissam

Voir les commentaires

Personne ne nous protège de ces tarés

par cjvpourwissam

Et s'il n'y avait pas eu de video, qu'est ce qui serait passé ?

Combien de fractures et de témoins auraient été nécessaires pour reconnaitre des violences policières ?

Qu'aurait dit la police des polices ?

Qu'aurait dit le parquet ?

Qu'auraient dit les experts judiciaires ?

Qu'auraient dit les syndicats policiers ?

Quelle aurait éla réaction de la justice face aux allégations de violences policières ?

Voir les commentaires

Heal the world

par cjvpourwissam

Voir les commentaires