SELON LE FESTIVAL DU MOT LES MOTS DE L'ANNEE 2013 SONT.. TRANSPARENCE ET MENSONGE(S)

 

festmot13_newsletter_fin_mai_1-copie-1.jpg

"De l'autre côté du miroir …

Le festival du mot de la Charité sur Loire aime à se jouer des mots de notre actualité. Les vedettes incontestables de l'année montent les marches de l'échafaud : « Mensonges » et « Transparence » les deux mamelles de la politique hexagonale, ont la tête basse et la conscience lourde. L'exécution s'avère bien délicate, nul ne saura jamais s'il est possible d'éliminer ces hydres aux têtes multiples …

L'association de ces apparents antagonistes ne peut laisser indifférent celui qui aime à distordre les termes, à fouiller au-delà des évidences suspectes. Leur complicité semble indubitablement établie par le jury populaire, il serait bon d'examiner à nouveau cet étrange dossier, cette malheureuse affaire française !

À tout seigneur, tout honneur, le mensonge s'avance en majesté. Il se pare parfois des habits du prince, se fait mensonge d'état, s'autorise la protection suprême du secret défense, le classement inexorable dans les archives secrètes, enfoui à jamais dans les oubliettes de l'histoire. C'est par lui que tout a commencé, ce grand, cet énorme, ce fabuleux mensonge excuse tous les autres, les petits, les véniels, les insignifiants, les sans importance …

Alors le menteur d'état se permet quelques entorses à la vérité. Il y a même des mots pour cela, des appellations qui semblent respecter l'étiquette officielle, la petite panoplie du parfait menteur. Le mensonge par omission est le premier d'entre-eux, le moins condamnable puisque rien n'a été dit. En fait il cache bien des vilénies et de nombreuses bassesses.

Le mensonge par soumission est sans doute le pire de tous. Quand un candidat déclare la guerre à la finance et qu'immédiatement il fait allégeance aux puissances économiques, ce n'est rien d'autre que cela. On plie devant plus fort que soi, on se rabaisse mais on garde l'illusion de son importance en vendant n'importe quoi aux manants.

Le mensonge par conviction, le plus lamentable certainement. Il consiste à prêcher le faux, fort de la certitude que l'auditeur est si stupide qu'il ne pourrait comprendre la vérité. C'est le mépris que nous servent à longueur d'antenne les politiques de tous poils, les journalistes leurs amis et les experts en roueries et génuflexions.

Le mensonge par délégation est vicieux. On envoie un chef de cabinet, une porte parole, un parlementaire de second ordre vendre une farce à peine croyable. Le bouffon s'en tire de manière pitoyable mais le prix de sa veulerie est l'exposition devant les projecteurs, une minute de gloire pour une humiliation qui ne dure que le temps de l'oubli.

Le mensonge par jubilation, le péché mignon du vrai menteur, de l'artiste, du champion toute catégorie. Nous en avons eu quelques-uns à la tête de l'état, les partis aiment eux aussi confier leur destinée à ces artistes de l'entourloupe. Rien ne résiste à leur science du faux, du trafiqué, de la contre vérité. Plus c'est gros et mieux ça passe. Chapeau bas messieurs et mesdames !

Nous pourrions ainsi convoquer en notre tribunal populaire bien des mensonges qui portent des panoplies diverses, des masques hypocrites et font de belles manières pour nous rouler dans la farine. Mais nous n'avons guère le temps d'examiner cette kyrielle de grimaces, ce long cortège de duperies permanentes car se présente désormais face à nous le dernier avatar du menteur patenté : la transparence.

Belle invention que voilà, la transparence permet de tout voir, fait de nous des voyeurs et donc des complices éventuels d'un mensonge qu'on aurait laissé passer. Notre vie publique serait ainsi une vérité qui s'avance toute nue, sans même sortir du puits. Elle ne cacherait plus rien, elle s'offrirait à notre désir inextinguible de vérité. C'est trop beau pour être vrai ! Et avouons le, c'est un peu déplacé, ça fait de nous des voyeurs honteux, des princes de la pinacothèque !

Car s'il y a transparence, c'est qu'il y a un écran, une couche, un objet mystérieux entre le regard et l'action. Les plus soupçonneux évoqueront un écran de fumée, d'autres une protection translucide, certains un bouclier de verre. En tout état de cause, il y a quelque chose qui nous éloigne de l'objet examiné.

La transparence n'exclut ni la réfraction, ni la déformation, ni le grossissement ou son contraire, elle isole et protège plus qu'elle ne livre. Nous voyons même nos gros poissons politiques faire des ronds dans l'eau sans bien comprendre ce qui se trame vraiment dans les profondeurs, pardon, les arcanes du pouvoir. La transparence n'est qu'illusion d'optique.

Nous applaudissons à cette nouvelle pirouette. Nous avons une fois de plus été roulés, grugés, trompés, dupés. Nous pensions voir au delà des apparences, nous sommes servis d'une bien triste manière.

Alors messieurs les jurés, vous avez eu raison d'être impitoyables et de condamner ces deux mots épouvantables. La mort est la seule vérité définitive qui convienne et nous pourrions couper quelques têtes de jolis menteurs à moins que nous nous contentions de leur langue quand ils nous la tirent avec tant de délectation.

Transpamenteusement vôtre."

Voir les commentaires

festival pleiad samedi 29 mai

"LORS DE CETTE SOIRÉE UN HOMMAGE TOUS PARTICULIER SERA RENDU A LA MÉMOIRE DE FEU WISSAM EL YAMNI.

SAMEDI 29 MAI 2013 A 19H GRANDE HALL DU ZÉNITH D'AUVERGNE.
SCENE LOCAL RAP-SCRED CONNEXION-ILEMENTS-MAHOM-GROOVE EXPRESS..."

 http://www.weezevent.com/festival-pleiad

PLEIAD.jpg

Voir les commentaires

Recherche de cardiologues

cardiologist.jpg

Nous avons besoin de l'avis d'un maximum de cardiologues pour interpréter les résultats de cardiologie de la contre-expertise (notamment sur l'interprétation d'allongement du temps de QT qui est faite). SI vous connaissez un cardiologue qui est prêt à nous aider, merci de lui dire de prendre contact avec le cabinet de Maître Borie.

Voir les commentaires

Bleus importants au niveau du cou inexpliqués, incompatibles avec des frottements de vêtements

mots-mentent.jpg

Si comme l'affirme le procureur les traces de bleus au niveau du cou sont le résultat de frottements de vêtements, au lieu de le crier haut et fort, s'il en est convaincu qu'il montre publiquement l'état de son cou sur les photos du 2 Janvier et les gens jugeront !

Voir les commentaires

Conclusion du journaliste russe sur l'affaire Wissam

TOUT VA TRES BIEN MADAME LA MARQUISE 1936

"Lorsque les fervents défenseurs occidentaux des droits de l’Homme dénoncent l’affaire Magnitski en Russie, concernant le meurtre d’un avocat dans un commissariat de Moscou, ils feignent d’ignorer les exactions commises à leur domicile. C’est vrai qu’il est beaucoup plus intéressant et moins dangereux de militer pour une bonne cause à cent lieues de sa Patrie respective ! Je comprends très bien que la conjoncture actuelle est loin de la réconciliation nationale, mais je dirais que même pendant la guerre les soldats soviétiques étaient fusillés devant leurs camarades s’ils commettaient un viol ou l’assassinat d’un prisonnier de guerre. Des millions de prisonniers allemands rentrés chez eux après la fin de la guerre peuvent le confirmer.

Tant que la guerre civile sera menée en France au niveau des commissariats, la population quelle que soit son origine, va continuer à en souffrir. Et il faut enfin rompre l’omerta, la loi de silence de l’administration française qui semble chanter à tue-tête : « Tout va très bien, Madame la marquise ! »"

http://french.ruvr.ru/radio_broadcast/74538918/113199627.html

link

Voir les commentaires

Poème touchant d'un ami de Wissam, intitulé "tristesse"

a_Ken_Watanabe_Sunset_in_MEMORIES_OF_TOMORROW___Yoshikazu_K.jpg

« Tristesse





Il plane sur la ville, un joyeux air de Noël




Une odeur de marron, de pain d’épice au miel




Les rues ont mis leurs plus belles parures

 


Emeraude, diamants, rubis, saphirs et dorures




Pourtant, cette magie n’a aucun effet sur moi



Une main glacée sur le cœur, je meurs de froid




Et cette douleur, à l’approche des fêtes qui grandit




Tu ne seras pas là avec nous, mon frère et ami




Je résiste comme je peux mais pour combien de temps ?




Je ne supporte plus tout ce bonheur, ces rires et chants



Alors que moi, mon cœur pleure un être si aimé et cher



Et que je reste impuissant(e) devant le chagrin de notre mère





Tant pis ! Si quand je sors la tête de l’eau avec courage



D’autres insensibles me l’enfoncent avec force et rage



Ces gens oublient qu’un jour ou même un soir



Ils seront à ma place dans ce terrible désespoir



Abderrahmane »

Voir les commentaires

"la modernité occidentale a produit la domination d'une barbarie glacée, anonyme, celle du calcul, du profit, de la technique"

edgar_morin.jpg

"Les sociétés occidentales se sont longtemps considérées comme des sociétés "civilisées" par rapport aux autres sociétés, jugées barbares. En fait, la modernité occidentale a produit la domination d'une barbarie glacée, anonyme, celle du calcul, du profit, de la technique, et n'a qu'insuffisamment inhibé une "barbarie intérieure", faite d'incompréhension d'autrui, de mépris, d'indifférence...Par ailleurs sur le plan humain, nous restons des barbares : l'aveuglement sur soi et l'incompréhension d'autrui s'expriment au niveau des sociétés et des peuples comme au niveau des relations personnelles" Edgar Morin

Voir les commentaires

Monsieur Jourdain n'a qu'a bien se tenir

Bourgeois1.jpg

L'ensemble des fractures déclarées initialement, puis disparues, puis réapparues sporadiquement, étaient - selon la dernière expertise - antérieures à l'arrestation. Ces fractures (fractures aux côtes, au nez, au sinus, au plancher orbital...) existaient avant son arrestation et elles étaient en voie de cicatrisation, ce qui explique bien sûre pourquoi certaines n'ont pas été relevées.

A la manière de Monsieur Jourdain qui faisait de la prose sans le savoir, Wissam vivait avec de nombreuses fractures sans le savoir. Monsieur Jourdain n'a qu'à bien se tenir

Voir les commentaires

manque de rigueur ou de volonté (à suivre ...)

PHOTOS

VIDEOS

TEMPS

RADIOS

RACCOURCIS

ENREGISTRMENTS CONVERSATIONS

TEMOINS


Voir les commentaires

l’Art d’avoir toujours raison [et de se faire détester de tous] par Schopenhauer

AVEUGLE

STRATAGÈMES 

  • EXAGÉRER JOUER SUR LES MOTS
  • GÉNÉRALISER
  • CACHER SON JEU
  • LES FAUX ARGUMENTS DE L’ADVERSAIRE
  • AFFIRMER PÉREMPTOIREMENT
  • NOYER LE POISSON
  • SUSCITER LA COLÈRE DE L’ADVERSAIRE
  • BROUILLER LES PISTES
  • PAR L’ANTITHÈSE
  • L’INDUCTION
  • TITRE RONFLANT
  • CONTRASTE ENGAGEANT
  • TRIOMPHE PROCLAMÉ
  • SE DÉCOINCER
  • INCITER À SE COMMETTRE, À COHÉRENCE
  • INTRODUIRE UNE DISTINCTION
  • DÉTOURNER LA CONVERSATION
  • GÉNÉRALISER
  • CONCLURE
  • À QUESTION STUPIDE, RÉPONSE STUPIDE
  • PÉTITION DE PRINCIPE
  • RÉFUTER LES EXAGÉRATIONS
  • FORCER LA THÈSE
  • TROUVER UNE EXCEPTION
  • RETOURNER SON ARGUMENT CONTRE LUI
  • EMPIRER LA COLÈRE DE L’ADVERSAIRE
  • RIDICULISER D’AUTORITÉ EN TABLANT SUR LA NAÏVETÉ DE L’AUDITOIRE
  • FAIRE DIVERSION
  • SE DÉCLARER INCOMPÉTENT
  •  FAIRE UNE ASSOCIATION DÉGRADANTE
  • OPPOSER THÉORIE ET PRATIQUE
  • INSISTER SUR LE POINT QU’IL DÉTOURNE
  • FAIRE VOIR QU’IL SE TIRE DANS LE PIED
  • ÉTOURDIR PAR LA PAROLE
  • RÉFUTER EN DÉNONÇANT LA PREUVE
  • ULTIME STRATAGÈME : INJURIER

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires