Mobilisation et Solidarité Nationale pour Wissam !

affiche-communication-bd-wissam.jpg

Paris, le 17 juillet 2012

 

Communiqué de presse

 

Comité "Justice et Vérité pour Wissam"

 

 

Mobilisation et Solidarité Nationale pour Wissam !

 

 

Le 1er janvier 2012 à Clermont-Ferrand, Wissam est interpellé par des policiers, il est lynché sur le parking en face d’une école. Il tombera dans le coma et décédera 9 jours et demi plus tard d’une longue agonie.

 

Depuis, nous assistons à une succession de mensonges et d’erreurs, toutes à décharge des responsables de sa mort.

 

La douleur de la famille ne fait que s’accroître au fur et à mesure que nous constatons que les criminels sont protégés et que le statut de victime n’est toujours pas reconnu à Wissam.

 

 

Le comité « Justice et Vérité pour Wissam » lance une grande campagne de sensibilisation sur cette affaire particulièrement douloureuse de violences policières

 

Parce qu'aujourd'hui, peu de personnes en France savent réellement ce qu'il s'est passé à Clermont-Ferrand ce soir de jour de l'an, parce que nous ne laisserons pas la justice s’enliser dans les mensonges de quelques-uns, parce que nous avons le droit de savoir ce qu’il s’est réellement passé, parce que nous avons des questions auxquelles les pouvoirs publics se doivent de répondre : le comité « Justice et Vérité pour Wissam » lance une grande campagne de sensibilisation sur cette affaire particulièrement douloureuse de violences policières ayant entraîner la mort d’un jeune homme de 30 ans.

 

Parce que nous sommes de plus en plus nombreux à exiger la vérité mais qu’il nous faudra l’être plus encore pour que justice soit rendu à Wissam, nous vous invitons à participer à notre « mobilisation pour Wissam » : citoyens, jeunes, moins jeunes, des villes, de campagne, de tous horizons, nous avons besoin de votre solidarité. Nous comptons sur vous.

 

Comment faire ?

 

-      Distribuer et diffuser partout où il vous est possible le tract et l’affiche en pièce-jointe

-      Diffuser au maximum la chanson rendant hommage à Wissam : https://www.youtube.com/watch?v=C_i-278JKgE

-      Faire connaître le plus largement possible notre blog : www.cjvpourwissam.over-blog.com

 

 

Pour nous contacter pour participer et pour toutes informations sur la mobilisation:

 

Comité "Justice et Vérité pour Wissam" : 06 63 93 62 98

cjvpourwissam@gmail.comwww.cjvpourwissam.over-blog.com

tract-wissam-image-1.jpg

tract wissam image 2


Voir les commentaires

Poirier

poirier-copie-2.jpg

 

Pour votre information, sachez que nous refusons le fait que Wissam soit mort d'un pliage qui aurait duré 2 minutes et dont rien ne prouve l'existence à part les dires de l'assassin. Les seuls morts avérés avec certitude dues au pliage, ont eu lieu sur des vols de plusieurs heures de vols où l'on a maintenu la tête entre les jambes. En soi, le pliage n'est pas plus dangereux que le poirier. Nous sommes persuadé qu'il est mort d'une compression de la carotide (cou) due à un étranglement. Le premier médecin notant des marques de compression manuelle au niveau du cou. Son cou étant dans un état indescriptible...Les policiers cherchent à nous enfumer en tentant d'admettre qu'il y eu effectivement un pliage malencontreux. 

Voir les commentaires

campagne de communication nationale pour l'été

gamin.PNG

Le comité justice et vérité pour Wissam souhaite organiser une campagne de communication nationale pour l'été.

 

Parce qu'aujourd'hui, peu de personnes en France savent réellement ce qu'il s'est passé à Clermont-Ferrand le jour de l'an,parce que nous ne pouvons ni ne devons pas arrêter la dynamique, nous souhaitons communiquer sur le plus de villes et de villages possible de France sur la nature de l'affaire Wissam.

 

Nous faisons appel à la solidarité pour participer à cet évènement. Si vous êtes disponibles rien qu'une demi heure pendant l'été pour distribuer ou afficher dans votre village ou ville un tract ou une affiche, et que vous souhaitez nous aider, merci de nous contacter afin que l'on vous fournisse tracts ou propectus. Plus la campagne de communication touchera des villes, villages éloignées, plus efficace elle sera.

Voir les commentaires

Modification de l'emplacement du concert de la fête de la musique

Chers amis,

 

Le concert de "La voix du Maghreb", initialement prévu au square de la Poterne, aura lieu sur la place de la Bourse, tout près de la préfecture.

Des problèmes techniques de dernière minute ont engendré cette modification d'emplacement.

Merci de votre compréhension..

Nous vous attendons nombreux.

A très vite!

 



Voir les commentaires

Fête de la musique

par cjvpourwissam

Wissam (ayr) repose maintenant en paix.... mais le combat doit continuer !

Le Comité Justice et vérité sera présent sur la fête de la musique le 21 juin 2012. L'animation de la soirée sera assurée par La voix du Maghreb et son DJ.

Sur place se tiendront un stand restauration ainsi qu'un stand d'information sur l'affaire.

Nous avons besoin de bénévoles pour nous aider à tenir les stands et à faire en sorte que cette soirée se passe du mieux possible.

Une réunion d'information et de finalisation du projet aura lieu :

Mardi 19 juin 2012 à 20h
18 rue du Torpilleur Sirocco à Clermont-Ferrand

Nous comptons sur la présence et l'aide du plus grand nombre et vous en remercions d'avance.


Affiche-21-06-La-voix-du-Maghreb.jpg

 

Voir les commentaires

Rassemblement pour l'enterrement de Wissam

Bonjour à tous,

 

La contre-autopsie ayant été réalisée, le corps de Wissam va enfin partir au Maroc ce samedi 16 juin. L'enterrement aura lieu Dimanche.

Le Comité Justice et Vérité pour Wissam organise un rassemblement à La Gauthière dimanche 17 juin à 14h30.

Nous comptons sur votre présence pour ce moment de recueillement.

Merci d'avance.

Voir les commentaires

INFORMATION SUR L'AFFAIRE

par cjvpourwissam

Coïncidence ou pas, au lendemain de notre rassemblement devant le nouveau commissariat de Clermont-Ferrand, nous avons appris que la contre-autopsie de Wissam (ayr) avait été ordonnée.

 

Le corps de notre frère Wissam allah y rahmou est parti ce matin à Poitiers pour la contre-autopsie.



Rassemblement-09-06-2012 0014

Voir les commentaires

Rassemblement 9 juin 2012

Voir les commentaires

Personne au-dessus des lois !

par cjvpourwissam

 

Appel à la mobilisation le samedi 9 juin 2012

 

Cette action sera menée dans plusieurs

villes de France simultanément

 

Pour Clermont-Ferrand, rendez vous :  

 

Samedi 9 juin 2012 à 15h

 

Devant le nouveau commissariat

 

Avenue de la République

 

63100 Clermont-Ferrand

Nous comptons sur une participation massive !!!

    Affiche 09-06

Voir les commentaires

Rappel des faits...

par cjvpourwissam

Le 1er janvier 2012 à Clermont-ferrand Wissam est interpellé par des policiers, il est lynché sur le parking en face de l'école jean de la fontaine. Il tombera dans le coma et décédera 9 jours et demi plus tard d'une longue agonie.


- Tout d'abord, un des éléments le plus essentiel : Wissam n'était pas excité. Les messages radios ne font pas état de quelqu'un d'excité, les témoins ne font pas état de quelqu'un d'excité, certains policiers affirment même que Wissam était calme. Il y a moins d'une minute entre le signalement de la fuite et son arrestation 150 m plus loin ce qui correspond à ce qu'affirment des témoins, l'arrestation s'est faite par surprise. L'arrestation a donc été rapide. Le nombre de coups reçus et de fractures sont donc de trop car ils ont contribué à la mort de Wissam. Il y avait 24 policiers présents sur les lieux de l'interpellation. Wissam a été embarqué dans une voiture où il y avait 2 personnes dont un chauffeur. S'il avait été excité, ce transport avec seulement un policier avec lui aurait été inconcevable. Hors on le sait maintenant, il été déjà à demi KO par les coups qu'il a reçu. Au vue de l'état du corps à l'arrivée à l'hôpital, il était certainement plus que diminué et ne pouvait pas être excité lors du transport. Les analyses toxicologiques révèlent que Wissam n'était pas sous emprise, ni de cocaïne, ni de cannabis au moment de l'interpellation, mais en avait simplement des traces dans le sang (consommation passive cannabis, consommation récente de cocaïne mais passée). Traces dont le taux est inférieur au seuil de positivité au test 6ng/ml pour la cocaïne et 1ng/ml pour le cannabis. Il n'était donc pas sous emprise de "cocktail de drogues" lors de l'interpellation comme on nous l'a maintes fois répété. Les résultats toxicologiques ne sont pas contestés, mais l'analyse qui en est faite par le laboratoire « préféré » de la police est fausse, mensongère !

- Pourquoi avoir aussi menti sur la longueur du casier judiciaire de Wissam qui ne fait pas acte de violence ? Il avait un casier judiciaire suite à une "bêtise" d'une conduite en état d’ivresse.

- Concernant la géolocalisation des véhicules de police, sur 15 véhicules, il y 9 dysfonctionnements, dur à avaler, et inadmissible de la part d’agents de l’Etat, dépositaires de l’autorité publique. Sur les lieux du drame, le nombre de véhicules de police donné au départ est faux, le nombre a été volontairement caché. Il y avait une volonté de dissimuler le nombre de policiers. Tous les policiers n'ont d'ailleurs pas été entendus. Bien que sur FR3, le syndicat de police Alliance avait vanté la précision et la fiabilité de la géolocalisation, on nous sert là des dysfonctionnements. Quel hasard?

- Sur le plan médical, l'autopsie intervient qu'après 9 jours et demi de soins intensifs, par conséquent le corps a fortement cicatrisé. Le rapport de pré-autopsie omet au minimum 4 fractures importantes, et parallèlement ce même rapport dont l’objectivité est néante (le légiste voit même des insultes comme si par enchantement pendant l'autopsie Wissam se réveillait pour insulter et ensuite remourir... C'est scandaleux, grossier, indécent et honteux d'écrire cela), repère étonnamment des micros lésions presque invisibles, une excroissance qui est présente chez tout individu.

- La thèse du pliage qui était dès le départ bancale n'est plus reconnue par l'expertise. Elle ne peut expliquer, ni les lésions, ni les bleus très importants au niveau du cou ! Le légiste dit ne plus savoir les raisons de la mort, pourquoi avoir affirmer alors n’importe quoi au début ? Pourquoi ne pas reconnaître la thèse de la strangulation qui est la seule raisonnablement valable ?

-Selon les policiers, Wissam n'aurait pas été "tué" dans leur voiture et selon toujours eux, il se serait évanoui une fois posé au seul endroit du commissariat où il n'y a pas de caméras (quelle coïncidence!!!). Ce mensonge ne traduit-il pas une culpabilité des policiers concernés et complices?

- Comment interpréter que le policier qui contrôla l'alcoolémie des autres policiers était un des policiers présents sur les lieux de l'interpellation, un policier qui a la réputation d'être une personne violente ? Un test avait été demandé par le parquet sur Wissam, et sur les policiers présents sur les lieux de l'interpellation. Ce test a été fait entre collègues, au commissariat, à l'éthylotest pour les policiers alors qu'ils avaient les moyens de le rendre sanguin, tandis qu’il a été sanguin pour Wissam. Les témoins qui sont ensuite venus sur le parking (ce que confirment les policiers eux mêmes) affirment que les policiers étaient saouls. C’est un des policiers présents sur les lieux de l’interpellation qui a effectué ce test alors qu’il devait lui même s’y prêter. D’ailleurs, c'est le seul PV qu’il réalise, c’est dire à quel point cela lui tenait à cœur. Il a l’audace d’écrire : « agissant conformément aux demandes du parquet »

- Un des deux policiers ayant été mis en congés, juste après la tragédie, était formateur généraliste à l'école de police ! De plus, la réputation de ce dernier le rattrape, il était considéré comme très violent. Comment nous expliquer qu'un formateur puisse donner un si mauvais exemple ?

- Comment accepter la thèse des policiers qui affirment que les fractures sont une des conséquences d'une excitation des chiens sur Wissam et non des coups donnés ?

- La version des témoins concorde avec la chronologie des faits, avant même que la version policière soit remise à la justice ! Les témoins n'ont pas pu tout inventer, sinon la version des témoins aurait été complètement différente, et discordante, de la chronologie des événements ! Ce sont d'ailleurs les témoins qui ont été les premiers à révéler le rôle de chacun des protagonistes.

-Sur certains Procès verbaux, on retrouve exactement la même réponse à une même question posée par la même personne à deux personnes différentes (il s'agit ici de la déposition des policiers). Que faut il en conclure ? Ont-elles le même cerveau? Est-ce la même personne à chaque fois qui répond ? Sont-ils des clones ?

- La demande de contre autopsie avait été demandée fin mars et faite par écrit le 3 avril. Cela fait presque deux mois que la contre autopsie n'a pas été faite pourquoi ? Même les juges d'instruction, de ce fait, sont hors délai, voir hors la loi. Qu'en est-il des droits de Wissam, de sa famille ?

Il y a une succession, de mensonges et d'erreurs, toutes à décharge. Ainsi qu’un manque de professionnalisme, voir de moralité de fonctionnaires que l'on rémunère. La douleur de la famille ne fait que grandir au fur et à mesure qu'ils se rendent compte que des criminels sont protégés et que l'on ne reconnaît pas le statut de victime à Wissam qui a pourtant souffert physiquement, mentalement, qui se serait fait torturé, humilié, qui a agonisé dans le coma pendant neuf jours avant de succomber.
 

Voir les commentaires