Chronique ordinaire de l'impunité policière

par cjvpourwissam

Chronique ordinaire de l'impunité policière 

Jimmy a perdu un œil suite à un tir de flashball LBD40.

La police, humble et responsable comme toujours, dit que ce n'est pas vrai.

La justice, courageuse comme toujours, lui donne raison.

Au suivant ... 

Voir les commentaires

Mort de colère

par cjvpourwissam

Mort de colère

Ce jeune antillais était incarcéré pour un vol de 50 francs dans un distributeur de boissons du métro parisien. 

Quelques mois à faire. 

Durant sa détention il est condamné à une semaine de mitard. 

Le quartier disciplinaire est à la prison des majeurs, quatrième étage. Patrick est transféré un matin …

A l’ouverture des portes au quatrième étage, il ne respire plus et il est couvert de blessures. 

Le juge Michau n'entend pas les protagonistes, et passe le relais aux experts médicaux qui vont progressivement effacer toute trace suspecte de violence institutionnelle.

Les ecchymoses, les lésions, les hématomes et l’œdème du poumon ne sont plus des causes ayant pu entraîner la mort mais de simples conséquences de gestes de contention "rendus nécessaires par l’extrême agitation".

Dans quelle affaire de tabassage institutionnelle ce "rendus nécessaires par l’extrême agitation" n'apparaît pas ?? 

Mirval est désormais le seul responsable de sa propre mort. 

La cinquième expertise, flanquée d’un psychiatre, va donc se lancer sur une piste audacieuse qui constituera désormais la version définitive : la « folie ».  

Mirval n’est plus qu’un délinquant né à Fort-De-France, mort de colère.

C'était en 1977, nous sommes en 2018.

Les institutions se perfectionnent en apprennant à se rappeler des stratagèmes qui permettent d'enterrer les affaires, et nous, le peuple, nous qui ne demandons simplement le respect de nos droits, de notre honneur et de notre dignité, qu'est ce que l'on apprend de l'histoire ?

Voir les commentaires

Michel Foucault

par cjvpourwissam

Michel Foucault

« …la machinerie fonctionne avec des individus qui ont un nom, avec des petites lâchetés qui ont leur date et leurs auteurs, avec des désirs d’avancement, des complaisances, des peurs. La justice, il ne faut pas l’oublier, marche avec des juges ; et les juges, par l’intermédiaire de la justice, inscrivent leur petite médiocrité bien personnelle dans le corps, dans le temps, la liberté, la vie et la mort des autres. »

Michel Foucault

Voir les commentaires

Un policier grenoblois " balance " ; Indics : la charge d'un flic

par cjvpourwissam

Voir les commentaires

Polémique suite au décès d'un jeune interpellé à Pausu

par cjvpourwissam

Voir les commentaires

"Myriam ne s'est pas suicidée." 7 ans après, la famille de la gendarme Sakhri dénonce l'enquête partiale

par cjvpourwissam

Voir les commentaires

L'État tue, ses experts enterrent. Résistons ensemble n° 176 d'octobre et novembre 2018

par cjvpourwissam

Voir les commentaires

Le deni

par cjvpourwissam

Voir les commentaires

Soutenons Julien Pauliac, Secrétaire Général de l’UD CGT du Puy de Dôme

par cjvpourwissam

Soutenons Julien Pauliac, Secrétaire Général de l’UD CGT du Puy de Dôme

Voir les commentaires

Construction de l'impunité

par cjvpourwissam

Voir les commentaires