Compromis et compromissions

par cjvpourwissam

Compromis et compromissions

Voir les commentaires

#JusticePourTheo

par cjvpourwissam

Voir les commentaires

Une ordure

par cjvpourwissam

Une ordure

Voir les commentaires

#JusticeEtVeritePourOlivier

par cjvpourwissam

Voir les commentaires

#JusticeEtVéritéPourBabacarGueye

par cjvpourwissam

#JusticeEtVéritéPourBabacarGueye

#JusticeEtVéritéPourBabacarGueye

STOP AUX VIOLENCES ET AUX CRIMES POLICIERS

3 décembre 2015 : 4h du matin dans un immeuble de Maurepas à Rennes. Une crise d'angoisse, un appel aux secours. 8 policiers arrivent dont 4 agents de la BAC, armés d’un taser, de deux matraques téléscopiques et d’armes létales. En quelques minutes, Babacar Gueye, en pleine crise d'angoisse se mutile avec un couteau,et meurt sous les balles d'un agent de la BAC. 5 au total. Cela fait 2 ans. 2 ans que ceux qui l'aimait ont rejoint le douloureux combat des familles de victimes de crimes policiers. Babacar Gueye avait 27 ans et la vie devant lui.

Ceux qui le connaissaient se souviennent de son sourire, de son rire, de sa sensibilité, de sa bonté, de son amour de l’autre.


Ils savent que si Babacar est mort, c’est parce qu’il était noir, et ils se posent la question : si tout cela s’était passé dans un quartier riche comme le Thabor et non dans un des quartiers les plus pauvres de la France hexagonale, que se serait-il passé ?


Ils savent que cette société, où la police tue chaque année une dizaine de noirs, arabes et autres non-blancs, ils n’en veulent pas.


Ils savent que personne ne mérite de mourir sous les balles de la police.
Personne.


Ils savent que trop de frères, fils, pères, maris, oncles, neveux, cousins, amis partent trop tôt sans que justice soit faite.


Ils savent qu’aujourd’hui, tout le monde est concerné, car c’est le problème de la société toute entière.

Aujourd'hui, la famille et les amis de Babacar ne lâchent rien. Après 15 longs mois d’attente et la négligence de l’ancien avocat, une enquête a été ouverte en mars dernier.

En occupant la rue ensemble, montrons notre soutien à Awa, à toute la famille Gueye et aux proches de Babacar.

FACE A LA MORT NOUS SOMMES IMPUISSANTS.

FACE A L’INJUSTICE NOUS SOMMES DÉTERMINÉS

VENEZ MARCHER LE 2 DÉCEMBRE POUR BABACAR

ON N’OUBLIE PAS ON NE PARDONNE PAS

Voir les commentaires

" Je suis une femme noire, je suis maman de 3 enfants que j'élève seule, j'habite à Agen"

par cjvpourwissam

Voir les commentaires

La Sarkozye

par cjvpourwissam

La Sarkozye

Voir les commentaires

Résistons Ensemble n°166 / Double Commande

par cjvpourwissam

Voir les commentaires

La noblesse contemporaine

par cjvpourwissam

Voir les commentaires

...

par cjvpourwissam

Voir les commentaires