The Story of Everybody, Somebody, Anybody and Nobody

par cjvpourwissam

The Story of Everybody, Somebody, Anybody and Nobody

This is a story about four people named Everybody, Somebody, Anybody and Nobody

There was an important job to be done and Everybody was sure that Somebody would do it.

Anybody could have done it, but Nobody did it. 

Somebody got angry about that, because it was Everybody’s job. 

Everybody thought Anybody could do it, but Nobody realized that Everybody wouldn’t do it. 

It ended up that Everybody blamed Somebody when Nobody did what Anybody could have.

Voir les commentaires

Afeni Shakur

par cjvpourwissam

Afeni Shakur

" Nous savons que vous essayez de nous détruire parce que nous sommes la vérité et que vous ne pouvez nous contrôler. Nous savons que vous essayez toujours de détruire ce que vous ne pouvez contrôler. Nous savons que vous avez peur de nous parce que nous représentons une vérité universelle. On ne nous juge pas pour des actes que nous aurions commis ou tenté de commettre, mais parce que nos esprits sont porteurs d'idées vieilles de plusieurs siècles et que nous tentons de transformer ce savoir en un programme viable destiné à libérer les nôtres de l'oppression. On nous juge simplement parce que nous vous connaissons et que nous n'avons pas peur de vous. Nous connaissons votre histoire de mensonges, de tromperies et d'esclavages. Nous savons que vous réduisez à présent en esclavage 80% des peuples du monde. Nous savons comment vous dressez les nations les unes contre les autres, et les tribus et les frères les uns contre les autres. Nous savons que vous êtes assoiffés de sang, sans pitié et inhumains. Nous vous avons vu justifier les crimes les plus inhumains, le pire de tous ayant été la destruction des cœurs et des esprits des hommes. Nous connaissons votre voracité …

 

Nous allons comprendre les besoins des nôtres, les opprimés. Vous ne voulez pas être gouvernés par nous, et nous ne voulons pas être gouvernés par vous. Nous nous gouvernerons nous-mêmes, nous ferons nos propres progrès, nos propres erreurs, nous aurons nos propres amis et nos propres ennemis. Nous nous jugerons nous-mêmes. Nous nous réconcilierons avec ceux dont vous avez fait nos ennemis, et aurons pour ennemis vos amis. Nous vivrons. Notre but sera une coopération humaniste, disciplinée et mutuelle. La question qui se pose est la suivante : le peuple doit-il être dirigé par l'Etat ou l'Etat par le peuple ? Vous êtes l'Etat et nous disons : « Tout le pouvoir au peuple », et le peuple aura le pouvoir. Mais vous essaierez de nous arrêter. Vous nous opprimerez jusqu'à ce que nous vous arrêtions et nous y arriverons. L'histoire montre que les guerres contre l'oppression sont toujours victorieuses. Et il y aura une guerre, une vraie guerre révolutionnaire, une guerre sanglante. Personne, ni vous, ni nous, ni qui ce soit dans ce pays ne saurait désormais l'empêcher. Et nous vaincrons."

Voir les commentaires

Le crime de l'Orient-Express moins pire que celui de la Saint-Sylvestre

par cjvpourwissam

- Pompiers qui cachent des choses mais dont les murmurent laissent parfois sortir de confuses paroles

- Officier de Police de Judiciaire qui n'assiste pas une personne en danger mais préfère remettre à leur place les témoins qui s'en inquietent

- Medecins legistes qui se laissent amadouer par les paillettes et par leurs amitiés plutot que par la déontologie et leur conscience

- Expert toxycologue local reconnu comme un charlatan dans de nombreuses affaires mais qui exerce toujours en toute impunité

- Parquet qui cherche à couvrir des criminels parce qu'au fond la loi est trop restrictive vous comprenez ? Vous ne comprenez pas que supprimer la vie d'un homme et le criminaliser c'est pas si grave que ça ?

- Police judiciaire qui trafique des photos, une petite preuve trafiquée de plus ou de moins c'est tellement habituel, on ne va pas s'en priver vu que les juges laches et enterineurs valident toujours sans broncher

- Police des polices qui ferme les yeux sur les photos trafiquées lorsqu'ils ne ferment pas les yeux sur les videos du tramway lorsqu'ils ne ferment pas les yeux sur le telephone qui avait filmé la scene du parking lorsqu'ils ne ferment pas les yeux sur les témoins du commissariat lorsqu'ils ne ferment pas les yeux sur les photos prises par les médecins, lorsqu'ils ne s'auto-administrent pas le droit de faire des expertises techniques

- Journaliste dans le 1er article local qui criminalise Wissam parce qu'il faut bien rendre service à ses sources de temps en temps

- Juge d'instruction qui confond son métier avec celui de secrétaire parce que noyer sous les dossiers il faut bien de temps en temps délaisser des dossiers qui nous embettent. L'important c'est de diminuer la liste des dossiers ce n'est surtout pas de remplir son rôle de gardien de l'état de droit

- Ministre de l'intérieur qui pense être le ministre des criminels assermentés surtout que les élections présidentielles arrivent

- Préfet qui décore le plus haut responsable de la mort de Wissam de la "médaille d'honneur de la république" celui là même qui était présent sur les lieux, celui là même qui a donné des consignes à ceux qui vont le mettre à mort, celui là même qui devait souffler à l'éthylotest, celui là même qui s'est assuré que c'était bien lui qui validait pour mieux les trafiquer les pseudos résultats, celui là même qui a dissimulé sa présence sur les lieux de l'interpellation, celui là même qui est loin de faire l'unanimité dans ses propres rangs.

 

Ils ont tous leurs responsabilités dans la mort de Wissam et dans la destruction de la vérité.

Malheureusement pour nous, il n'y a pas de Hercule Poirot ni de garde-fou aujourd'hui en France pour le faire reconnaitre. Parfois la réalité copie la fiction et la dépasse.

Hercule Poirot arrive sur vos écrans de cinema le 13 décembre prochain. L'adaptation du célèbre roman policier d'Agatha Chritie "Le crime de l'Orient-Express"a dévoilé sa bande-annonce :

Voir les commentaires

Les mêmes causes produisent les mêmes effets

par cjvpourwissam

" Philippe Jouan était bien connu des Rennais pour son rôle de chef de la BAC, que ce soit dans les quartiers populaires où parmi les militants contre la loi Travail de 2016. Celui-ci, du point de vue des forces de répression, a eu une carrière pour le moins « exemplaire » : fonctionnaire de police depuis trente ans, il avait passé dix ans au RAID, et était formateur depuis 20 ans. Selon l’avocate de la victime, Philippe Jouan s’était « déjà illustré dans des interpellations violentes », tandis que pour l’avocat du policier, c’est « un excellent flicard ». Une bonne illustration de la violence généralisée dans la police, et des « bavures » qui sont en réalité des méthodes habituelles et structurelles."

Voir les commentaires

#Justicepourtheo #Justicepourtous #ViolencesPolicières

par cjvpourwissam

Voir les commentaires

"Etrange" dit le titre de l'article et pourtant on retrouve souvent les mêmes aneries habituelles

par cjvpourwissam

" Ils affirment s’absenter alors quinze minutes et retrouver à leur retour le motard en position assise, dos au mur, pendu à ses chaussettes de sport qu’il aurait fait passer entre deux trous d’aération de la vitre en plexiglas de sa cellule. Alertés, les pompiers et le Samu font repartir le cœur de la victime, transférée à l’hôpital où elle ne se réveillera jamais de son coma.

"Il y a de nombreuses incohérences dans ce dossier", pointe Me Tamalet. Le médecin du Samu a ainsi évoqué dans son rapport "un étranglement avec un lacet" et non avec des chaussettes. "Lors de la restitution des effets personnels à la famille, il n’y avait qu’un seul lacet", ajoute l’avocat. Selon l’autopsie, le sillon le plus large au niveau du cou "ne dépassait pas 5 mm", une trace peu compatible avec des chaussettes de sport épaisses.

Après les faits, les policiers qui avaient interpellé la victime ont porté plainte, expliquant avoir reçu des coups."

Voir les commentaires

Zola

par cjvpourwissam

Zola

" La vérité et la justice sont souveraines, car elles seules assurent la grandeur des nations "

Voir les commentaires

Quelle différence entre un juge enterineur et le poinçonneur des Lilas ?

par cjvpourwissam

Voir les commentaires

Dans tout passif il y a peut être un salaud

par cjvpourwissam

Il y a ceux qui mettent les gens dans des cases. D'un côté la racaille de l'autre les individus lambda dignes de respect.

 

Et cette racaille serait impunie alors il faudrait être injuste vis à vis d'elle parce qu'il serait juste d'être injuste avec la racaille parce que la justice ne ferait pas son travail. Quelques individus posent problème alors il faudrait les exterminer.

 

C'est le mythe du gentil policier qui est exaspéré de voir la racaille impunie alors il décide de se faire justice lui même. Ce qui est tellement compréhensible que le préfet donne une médaille d'honneur de la république à celui qui a demandé à ce qu'on donne une bonne leçon à Wissam.

 

On entend dire la même chose de ceux qui combattent les violences policières : certains policiers sont des salauds alors il faudrait les exterminer.

 

Comme nous l'avons dit et répété depuis maintenant 5 ans, la vie nous a appris que l'on ne peut pas mettre des gens dans de telles cases et qu'un tel raisonnement n'est pas entendable. Il n'y a pas de mauvais gens, il n'y a que de mauvais actes. L'action de ne pas faire étant aussi une action de faire, peut être l'un des pires actes d'ailleurs parce que la lacheté s'ajoute.

 

On aurait aimé qu'un policier dise non, que l'officier de police judiciaire soit sensible aux cris de Wissam et vienne le sauver plutôt que de demander aux témoins de rester sur leurs bancs. Il est tout autant responsable de la mort de Wissam par son silence complice que ceux qui se sont amusés à l'entendre crier.

 

Un acte ne permet pas de définir une vie entière, il y a du bon et du mauvais dans chaque individu, seuls les actes sont bons ou mauvais. Il est autant stupide de dire que les policiers ou des individus interpelés sont des saints, que de dire l'inverse. Il y a pour chaque être humain une personne pour qui cette vie compte. Une mère qui a donné naissance à cet homme, un père qui s'est sacrifié pour lui accorder un avenir. Un enfant qui aime son père. Mais si la souffrance peut ouvrir les hommes, elle peut aussi en enfermer certains, en les rendant insensibles à celle des autres.

 

Aux yeux de certains, certaines vies sont inutiles, elles ne peuvent qu'être mauvaises mais pour d'autres, ces vies comptent.

 

Nos vies comptent.

 

A nos yeux la vie de Wissam comptait. Mais elle ne compte pas pour les laches et les salauds qui se taisent et qui cautionnent autant d'injustices. Et ceux qui se taisent ne sont pas que policiers ou juges, ils sont parfois très proche de nous.

 

Une personne peut commettre un jour un acte de délinquance et le lendemain commettre un acte d'une grande générosité comme une personne peut être policier et se comporter comme un salaud et le lendemain comme une personne qui aide des handicapés via des associations.

 

De là à dire que l'on ne peut pas en vouloir aux policiers d'avoir tué Wissam parce qu'ils n'en avaient pas l'intention reviendrait à ne pas en vouloir à l'homme qui bat sa femme, jusqu'à la tuer parce qu'il n'en avait pas aussi l'intention. Seuls les actes comptent ... et on ne pardonne qu'à celui qui se repent. Peut on pardonner à celui qui après avoir supprimé une vie, ment ? Impossible.

 

Les deux videos ci-dessous nous montrent qu'il faut toujours chercher la part d'humanité vers celui que l'on estime indigne d'avoir droit à la dignité.

 

Ces deux videos ci-dessous nous montrent que celui qui se comporte comme un salaud n'est parfois pas celui que l'on croit et s'il y a le pire chez certains il peut aussi exister le meilleur.

 

Nous n'avons vu que le pire des institutions judiciaires et policières pour le moment mais peut être que l'avenir nous fera mentir, esperons le !

Voir les commentaires

Petition " Enquêtez sur les expertises médicales douteuses dans les affaires de bébés secoués " @parentsdeluqman

par cjvpourwissam

Voir les commentaires