Personne au-dessus des lois !

par cjvpourwissam

 

Appel à la mobilisation le samedi 9 juin 2012

 

Cette action sera menée dans plusieurs

villes de France simultanément

 

Pour Clermont-Ferrand, rendez vous :  

 

Samedi 9 juin 2012 à 15h

 

Devant le nouveau commissariat

 

Avenue de la République

 

63100 Clermont-Ferrand

Nous comptons sur une participation massive !!!

    Affiche 09-06

Voir les commentaires

Rappel des faits...

par cjvpourwissam

Le 1er janvier 2012 à Clermont-ferrand Wissam est interpellé par des policiers, il est lynché sur le parking en face de l'école jean de la fontaine. Il tombera dans le coma et décédera 9 jours et demi plus tard d'une longue agonie.


- Tout d'abord, un des éléments le plus essentiel : Wissam n'était pas excité. Les messages radios ne font pas état de quelqu'un d'excité, les témoins ne font pas état de quelqu'un d'excité, certains policiers affirment même que Wissam était calme. Il y a moins d'une minute entre le signalement de la fuite et son arrestation 150 m plus loin ce qui correspond à ce qu'affirment des témoins, l'arrestation s'est faite par surprise. L'arrestation a donc été rapide. Le nombre de coups reçus et de fractures sont donc de trop car ils ont contribué à la mort de Wissam. Il y avait 24 policiers présents sur les lieux de l'interpellation. Wissam a été embarqué dans une voiture où il y avait 2 personnes dont un chauffeur. S'il avait été excité, ce transport avec seulement un policier avec lui aurait été inconcevable. Hors on le sait maintenant, il été déjà à demi KO par les coups qu'il a reçu. Au vue de l'état du corps à l'arrivée à l'hôpital, il était certainement plus que diminué et ne pouvait pas être excité lors du transport. Les analyses toxicologiques révèlent que Wissam n'était pas sous emprise, ni de cocaïne, ni de cannabis au moment de l'interpellation, mais en avait simplement des traces dans le sang (consommation passive cannabis, consommation récente de cocaïne mais passée). Traces dont le taux est inférieur au seuil de positivité au test 6ng/ml pour la cocaïne et 1ng/ml pour le cannabis. Il n'était donc pas sous emprise de "cocktail de drogues" lors de l'interpellation comme on nous l'a maintes fois répété. Les résultats toxicologiques ne sont pas contestés, mais l'analyse qui en est faite par le laboratoire « préféré » de la police est fausse, mensongère !

- Pourquoi avoir aussi menti sur la longueur du casier judiciaire de Wissam qui ne fait pas acte de violence ? Il avait un casier judiciaire suite à une "bêtise" d'une conduite en état d’ivresse.

- Concernant la géolocalisation des véhicules de police, sur 15 véhicules, il y 9 dysfonctionnements, dur à avaler, et inadmissible de la part d’agents de l’Etat, dépositaires de l’autorité publique. Sur les lieux du drame, le nombre de véhicules de police donné au départ est faux, le nombre a été volontairement caché. Il y avait une volonté de dissimuler le nombre de policiers. Tous les policiers n'ont d'ailleurs pas été entendus. Bien que sur FR3, le syndicat de police Alliance avait vanté la précision et la fiabilité de la géolocalisation, on nous sert là des dysfonctionnements. Quel hasard?

- Sur le plan médical, l'autopsie intervient qu'après 9 jours et demi de soins intensifs, par conséquent le corps a fortement cicatrisé. Le rapport de pré-autopsie omet au minimum 4 fractures importantes, et parallèlement ce même rapport dont l’objectivité est néante (le légiste voit même des insultes comme si par enchantement pendant l'autopsie Wissam se réveillait pour insulter et ensuite remourir... C'est scandaleux, grossier, indécent et honteux d'écrire cela), repère étonnamment des micros lésions presque invisibles, une excroissance qui est présente chez tout individu.

- La thèse du pliage qui était dès le départ bancale n'est plus reconnue par l'expertise. Elle ne peut expliquer, ni les lésions, ni les bleus très importants au niveau du cou ! Le légiste dit ne plus savoir les raisons de la mort, pourquoi avoir affirmer alors n’importe quoi au début ? Pourquoi ne pas reconnaître la thèse de la strangulation qui est la seule raisonnablement valable ?

-Selon les policiers, Wissam n'aurait pas été "tué" dans leur voiture et selon toujours eux, il se serait évanoui une fois posé au seul endroit du commissariat où il n'y a pas de caméras (quelle coïncidence!!!). Ce mensonge ne traduit-il pas une culpabilité des policiers concernés et complices?

- Comment interpréter que le policier qui contrôla l'alcoolémie des autres policiers était un des policiers présents sur les lieux de l'interpellation, un policier qui a la réputation d'être une personne violente ? Un test avait été demandé par le parquet sur Wissam, et sur les policiers présents sur les lieux de l'interpellation. Ce test a été fait entre collègues, au commissariat, à l'éthylotest pour les policiers alors qu'ils avaient les moyens de le rendre sanguin, tandis qu’il a été sanguin pour Wissam. Les témoins qui sont ensuite venus sur le parking (ce que confirment les policiers eux mêmes) affirment que les policiers étaient saouls. C’est un des policiers présents sur les lieux de l’interpellation qui a effectué ce test alors qu’il devait lui même s’y prêter. D’ailleurs, c'est le seul PV qu’il réalise, c’est dire à quel point cela lui tenait à cœur. Il a l’audace d’écrire : « agissant conformément aux demandes du parquet »

- Un des deux policiers ayant été mis en congés, juste après la tragédie, était formateur généraliste à l'école de police ! De plus, la réputation de ce dernier le rattrape, il était considéré comme très violent. Comment nous expliquer qu'un formateur puisse donner un si mauvais exemple ?

- Comment accepter la thèse des policiers qui affirment que les fractures sont une des conséquences d'une excitation des chiens sur Wissam et non des coups donnés ?

- La version des témoins concorde avec la chronologie des faits, avant même que la version policière soit remise à la justice ! Les témoins n'ont pas pu tout inventer, sinon la version des témoins aurait été complètement différente, et discordante, de la chronologie des événements ! Ce sont d'ailleurs les témoins qui ont été les premiers à révéler le rôle de chacun des protagonistes.

-Sur certains Procès verbaux, on retrouve exactement la même réponse à une même question posée par la même personne à deux personnes différentes (il s'agit ici de la déposition des policiers). Que faut il en conclure ? Ont-elles le même cerveau? Est-ce la même personne à chaque fois qui répond ? Sont-ils des clones ?

- La demande de contre autopsie avait été demandée fin mars et faite par écrit le 3 avril. Cela fait presque deux mois que la contre autopsie n'a pas été faite pourquoi ? Même les juges d'instruction, de ce fait, sont hors délai, voir hors la loi. Qu'en est-il des droits de Wissam, de sa famille ?

Il y a une succession, de mensonges et d'erreurs, toutes à décharge. Ainsi qu’un manque de professionnalisme, voir de moralité de fonctionnaires que l'on rémunère. La douleur de la famille ne fait que grandir au fur et à mesure qu'ils se rendent compte que des criminels sont protégés et que l'on ne reconnaît pas le statut de victime à Wissam qui a pourtant souffert physiquement, mentalement, qui se serait fait torturé, humilié, qui a agonisé dans le coma pendant neuf jours avant de succomber.
 

Voir les commentaires

Repas solidaire

repas-copie-1.jpg

Voir les commentaires

Appel à la mobilisation 12 mai 2012

Le Comité Justice et Vérité pour Wissam sera présent à la marche des Indignés pour la Justice et la Démocratie le samedi 12 mai 2012. Nous invitons tous nos adhérants et sympathisants à nous rejoindre à 10h place du 1er mai. 

  

Le Comité tiendra également un stand lors du Festival Bac Ground

de la Fontaine du Bac le vendredi 11 mai à partir de 19h ainsi que

le samedi 12 mai à partir de 14h.

Nous espérons la visite du plus grand nombre !

 

12 maiFestival Bac Ground

Voir les commentaires

12 Mesures pour Wissam

Hommage des rappeurs de Clermont-Ferrand & de sa région pour notre frère WISSAM

parti trop tôt le 9 janvier 2012.
En soutien à la famille El Yamni et pour que la justice passe.

 

Les MC's: Dulim, Ted l'afro, Sami, Trk, Alchimiste, Yassine, Wiziman & Op Projex (Da Luz), Brahms, Mistral & Gaets ( Metodik ), Junior, Joe Natt, Fénix ( Division Blindée ), Vincenz ( La Connecta )

 

Musique: Leader Vocal
Artwork: Ramzi Laroussi

 

 

 

Voir les commentaires

Forum Samedi 5 mai à 15h Salle Leclanché Clermont-Ferrand

affiche forum

Voir les commentaires

Réunion publique du Comité Justice et Vérité pour Wissam

par Comité Justice et Vérité pour Wissam

 

 

Bonjour à tous,

 

Comme vous le savez probablement, la direction du comité a changé. En effet, la famille occupe désormais une place centrale. Farid El Yamni (frère de Wissam) est maintenant président et Marwa El Yamni (sœur du défunt) vice-présidente. 

 

Parce que la famille est avant  tout la première concernée, il nous est apparu légitime qu’elle soit au cœur de la lutte et ce, sur tous les fronts.  Elle prend donc le relais et remercie les personnes qui ont œuvré depuis le début pour que cet assassinat ne soit pas qu’un fait divers.

 

Autour de la famille, une équipe très éclectique,  riche en idées et en solidarité  s’organise dans le but de mener à bien chacune des actions du comité.  

 

Mais tout le travail fourni en amont par la famille et le « bureau » du comité ne peut prendre forme sans votre soutien, votre présence, et votre solidarité. Vous avez déjà fait preuve d’un élan solidaire remarquable lors de nos nombreux rassemblements ; nous vous en sommes d’ailleurs énormément reconnaissants. Cette affaire a suscité émotion et douleur sans précédent  de par les circonstances dramatiques et injustes de la perte de notre regretté Wissam.

 

«  Ne l’oubliez jamais : celui qui laisse commettre une injustice ouvre la voie à la suivante ». Willy Brandt, prix Nobel de la Paix 1971.

 

Parce que nous ne voulons plus jamais cela, nous espérons vous voir nombreux  jusqu’au bout de notre long combat. Cette lutte citoyenne, nous semble-t-il, nous concerne TOUS.

 

Le comité est, bien-entendu, ouvert à toutes personnes souhaitant soutenir notre cause : vérité et justice pour Wissam. Pour  nous proposer vos idées, suggestions ou pour tout renseignement, n’hésitez pas à nous contacter à l’adresse suivante : cjvpourwissam@gmail.com

 

Une réunion publique, ouverte aux adhérents et tous ceux qui souhaitent nous apporter leur soutien, se déroulera le vendredi 20 avril 2012 à 21h00 à la salle Leclanché.

 

Ce sera l’occasion d’échanger et nous serons à votre disposition pour répondre à toutes vos interrogations.

 

Nous espérons vous voir nombreux à cette rencontre.

 

 

REUNION-PUBLIQUE-2-.jpg

Voir les commentaires

"Etre protégé est notre droit, nous protéger est votre devoir"

par Comité Justice et Vérité pour Wissam

 

 

La famille El Yamni et le Comité Justice et Vérité pour Wissam remercient du fond du coeur toutes les personnes qui leur ont apporté leur soutien aujourd'hui lors de notre rassemblement pour la vérité et la justice pour Wissam.

 

Malgré la pluie et la grêle, vous avez répondu présent pour que tous ensemble nous lancions un appel au futur Président de la République Française.

 

Personne au dessus des lois

 

" Citoyennes, Citoyens, Candidates, Candidats à la fonction de Président de la République Française, 

 

Cet appel est une invitation au dialogue, à la rencontre, et à la réflexion. Pour qu’ensemble, vous les gouverneurs, et nous les gouvernés, l'on trouve des solutions, pour éteindre les flammes d'un feu qui touche les bases de notre système. En effet, vous n'êtes gouverneurs que dans la mesure où nous le sommes, en allant vous choisir, en vous faisant confiance, en vous donnant notre voix . Et les flammes qui touchent les bases de notre société, viennent de mettre en danger la confiance que nous, gouvernés, nous donnons à notre société. En nous y sentant en sécurité. Le but de cette invitation est de vous interpeller sur des faits inacceptables et contraires à notre république démocratique.  

 

Candidates, Candidats, nous vous invitons à répondre à la prise de conscience populaire qui résulte des tragédies que sont les violences policières « illégitimes », et auxquelles nous tous, et vous y compris, sommes témoins. Parce que vous vous dites proche du peuple, et pour que vous apparaissent plus clairement la pertinence et l'importance d'un tel message, brossons un portrait du contexte dans lequel évolue le peuple.

 

C'est la crise. Chômage, et donc problème de l'emploi. Retraites. Éducation. Délinquance, et plus généralement la problématique des jeunes générations. Problème de la santé et des difficultés rencontrées par notre système de sécurité sociale. La mondialisation grandissante, laquelle rend la nation vulnérable. La place du capitalisme dans notre société, et tous les enjeux financiers qui en découlent. La pauvreté grandissante, handicapant de plus en plus nos contemporains. Le problème du logement, s'aggravant jusqu'au stade où certains travailleurs dorment dans leurs voitures. L'immigration, et plus généralement la place donnée au cosmopolitisme dans notre pays aujourd'hui... Voici quelques thèmes récurrents des campagnes présidentielles qui sont les vôtres. Et parmi ces thèmes, il y en a un que l'on ne peut omettre de citer : LA SÉCURITÉ ET L'INSÉCURITÉ.  

 

Ce thème est d'autant plus important, que la sécurité, et l'insécurité, sont des problèmes qui doivent être pris dans toute leur globalité. Ainsi, il est question de toutes les formes d'insécurité. Y compris celles faites par une partie de ceux qui sont censés assurer la sécurité publique en France. De ce contrat républicain dépend le bien-être de notre démocratie, et son image dans le monde. On ne peut demander au peuple de favoriser un climat de paix sociale, si ceux qui sont censés faire respecter cette paix sociale, attaquent de manière délibérée le peuple, jusqu'à tuer, au lieu de protéger et rassurer chacun d'entre nous.

 

Qui sommes-nous, pour nous permettre de vous interpeller sur ces questions ?

 

Nous sommes, autant que vous êtes le peuple, cette matière première, qui permet à la démocratie d'être.

 

Dans une démocratie, pour que les choses se passent bien, il faut faire les choses dans l'ordre. L'ordre, pour y veiller, notre démocratie y consacre des forces : "les forces de l'ordre". C'est grâce a ses forces, que chacun peut circuler, communiquer, penser, et vivre en paix. Candidates, candidats, qu'en est-il de la théorie, et qu'en est-il de la pratique! Je vous pose la question à vous, qui vous dites proches du peuple.

 

Venons-en au fait, venez nous dire comment se fait-il qu'aujourd'hui en France, un homme, meurt, sous les pieds de la force, des « forces de l'ordre », pour un jet de pierre. Un jet de pierre dont aucune preuve nous montre qu'il en est l'auteur. Une bavure de plus ? Non ! Un tir lourd qui vient dégrader l'édifice de la démocratie. Nous savons et vous savez, que pendant ces périodes de campagne beaucoup de vos collègues (candidates et candidats au poste présidentiel), multiplient les promesses sans lendemain. Qu'en est-il de votre sincérité avec les électeurs, la nation, la France. Nous parlons de faire les choses dans l'ordre, et les priorités veulent que vous veniez nous voir, que vous veniez voir les gens. Qui sommes-nous ? Des victimes d'un système qui met en péril la sécurité même de chacun.

 

Aujourd'hui des mères ont peur pour leurs enfants, dehors, le soir. Certes, elles ont peur qu'ils ne fassent des bêtises, c'est une vérité. Mais elles ont aussi peur, que ceux qui sont censés les empêcher de faire des bêtises, ne fassent eux-mêmes une bêtise, une bavure. Un fait divers, un de plus. Mais un mort. En l’espace de 20 ans, 300 morts, mais aucun coupable.

 

Comité Justice et Vérité pour Wissam"

 

 

Lien reportage France 3 >> ici

 

Lien La Montagne >> ici

 

Album photo >> ici

 

 

Voir les commentaires

3 mois...

 

3 mois qu'ils t'ont enlevé la vie et pas un jour sans qu'on pense à toi...

Paix à ton âme Wissam

 

rose noire

Voir les commentaires

MANIFESTATION DU 14/04/2012

par Comité Justice et Vérité pour Wissam

Bonsoir à tous,

 

La Famille El-Yamni et le Comité Justice et Vérité pour Wissam ont souhaité faire du rassemblement du 10/04 date de l’anniversaire de Wissam (que Dieu lui fasse miséricorde) un hommage. Aucune revendication pour cet évènement, mais uniquement un moment de recueillement où toutes nos pensées seront pour Wissam mais également pour toutes les victimes de violences policières. Ce sera également l’occasion de réaffirmer et montrer notre soutien à la Famille.

 

A la suite de cet hommage les revendications et le combat continuent. Nous avons fixé au 14/04 un rassemblement devant la Préfecture où tous ensemble nous déposerons des cartes d’électeurs fictives pour rappeler au gouvernement que le pays des droits de l’Homme est une démocratie : « le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple ». Nous nous rendrons ensuite en marche pacifique au Palais de Justice pour réclamer la mise en examen des responsables de la mort de Wissam et faire un appel au futur Président de la République pour connaître sa position vis-à-vis des dérives sécuritaires et de l’impunité des forces de l’ordre face à des violences de plus en plus fréquentes.

 

Nous comptons sur une participation massive ! L’union fait la force !

 

La suite des évènements :

 

Le 20/04 (date à confirmer) nous organiserons une réunion avec les adhérents et toutes les personnes souhaitant adhérer au comité et nous apporter leur aide. Aujourd’hui nous avons de nombreux projets et avons besoin de tous pour les mener à bien.

 

Le 22 avril premier tour des élections. Le comité appelle chacun à faire valoir ses droits et remplir son devoir de citoyen pour faire entendre sa voix !

 

Le 28 avril (entre les 2 tours) un nouvel événement du Comité aura lieu afin de prouver notre détermination au gouvernement actuel mais également au futur gouvernement (thème de la manifestation à définir).

 

Le 6 mai deuxième tour des élections et encore une fois le comité appelle chacun à sa responsabilité citoyenne.

 

Le 12 mai manifestation mondiale des Indignés pour un changement Global : le comité participera à cette manifestation et appelle tous ses adhérents/sympathisants à y participer.

 

Début Juin nous souhaiterions organiser un grand concert Hommage à Wissam : le 9 juin (à confirmer) 6 mois que Wissam nous aura quitté.    

 

La Famille El-Yamni et le Comité vous remercie pour votre présence et votre soutien. Nous avons besoin de vous, de vos idées, de votre aide et de vos critiques pour avancer et donner à la justice l’occasion d’être ce qu’elle doit être, JUSTE !Vérité et Justice pour Wissam on lâchera pas !!!

 

 

Si vous souhaitez nous apporter votre aide pour l’organisation du 14/04 merci de nous

contacter par message privé.

 

 

Affiche(3) 14-04-2012 

Voir les commentaires